Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Paldenshangpa

     

     

    Peldenshangpa-2.png

    Peldenshangpa 3.png

    Sans titre 4.jpg

    Quand un certain « Dharma » fait bon ménage avec la censure...

    Sans titre 1.jpg

    Sans titre 2.jpg

    Sans titre 3.jpg

    ... et le « grand silence » de l'équanimité... !?

    Palden-Karma.jpg

    Palden-Karma-rep..jpg

    * à lire...

    Palden-Karma-com.jpg

    Nous ne pouvons que constater tristement la “perduration” de l’état d’absence totale d’ouverture et de volonté de changement réel de gestion à Kagyu-Ling (comme ailleurs, à Dhagpo K.-L. par exemple) s’appeler nouvellement “Paldenshangpa” n’est qu’une façade, la prolongation d’une incapacité institutionnelle d’adaptation nécessaire à un environnement donné demeure... attitudes figées, butés,  à sens unique, pas d'échanges, aucun débats, aucunes argumentations, rien, rien que des mots... "jetés aux quatre vents" !

    En fait ces institutions  en France dissimulent un autoritarisme de hiérarchies théocratiques d'un autre âge et d'un ailleurs très lointain, le Tibet (en l'absence de son environnement naturel et de ses sources humaines vivaces),  et en interne, empreint d'une sourde violence très virulente, puissante et active avec ses effets ravageurs et destructeurs aveugles sur les personnes. Ceci aux prétextes de "règles" (modulables en fonction de la position hiérarchique** !), et préservation d'un "ordre pacifié" dogmatique et d’une “orthodoxie” traditionaliste voire  “d’intégrisme” déviant, de leurs organisations très malsaines si ce n'est  pas carrément malfaisantes et complètement corrompues (mais ça c'est aux pouvoirs public d'agir si nécessaire), tout comme dans d'autres "églises", au passé historique chez nous beaucoup mieux connu, les réactionnaires !

    Ce sont des organisations  extrêmement dangereuses et pernicieuses pour les personnes (surtout pour les laïcs en activités et responsabilités dans “le monde”, et qui de ce fait n’est pas forcément de l’ordre du mondain !), les familles et les enfants, dans notre société laïque et humaniste dans son socle à vocation démocratique en France. En bref des institutions atteintes d’un anachronisme organisationnel global temporel, géographique et culturel très très grave !

     

    Palden-cœur XXL1.jpg

    Palden-cœur XXL.jpg

    Palden-cœur XXL2.jpg

    ... et sans aucunes distances ni nuances, en l’absence de tout humour réel quelconque, bref, rien de vraiment spirituellement “vivant” avec horizons et perspectives... qu'une espèce de "tradition cadavérique" que l'on utilise au grès d'intérêts obscurs et variés, aux tendances fossilisées prononcées, détournées du sens symbolique qu’il porte en lui en son essence.

     ...

    * L’ouvrage de June Campbell “Traveller in Space” (Les voyageuses de l’Espace -1996) critique les systèmes monastique et religieux patriarcaux du bouddhisme tibétain en démontrant que les femmes ont été systématiquement exclues de la religion tibétaine et n’ont rempli qu’un rôle secondaire d’observatrices. Elle critique la matrice du pouvoir patriarcal, qui retire les jeunes “tülku” mâles à leur mère dès leur plus jeune âge pour les introniser, les élever et les éduquer dans le cadre d’une institution monastique exclusivement masculine. Les femmes sont écartées et n’ont aucune influence concrète sur la vie de ces jeunes lamas ; un « principe féminin » abstrait, éthéré et idéalisé, les remplace sous la forme de “dâkini” mythiques ou “Grande-Mère”, que les lamas recherchent « pour réparer leur “moi” abîmé ».
    J. Campbell critique les conceptions tibétaines de la dâkini, constatant qu’elle est la “qualité mystique secrète et cachée de la vision claire absolue nécessaire aux hommes, et [...] [que] son nom est devenu un qualificatif de la partenaire sexuelle”. Le lama, pourtant, conserve le pouvoir des enseignements et transmet leur sens tout en utilisant le féminin abstrait comme complément. Le corps et la subjectivité de la femme sont donc complètement cooptés par le système patriarcal. Ceci, dit-elle, est préjudiciable aux femmes qui ne peuvent jamais devenir de plein droit des maîtres autonomes ou même des pratiquantes, et sont maintenues sous le joug des hiérarchies masculines tibétaines. On ne peut donc concevoir la dâkini que comme un symbole du bouddhisme patriarcal garant des privilèges masculins. »...
     « Le souffle ardent de la Dakîni » “Khandro khaloung ",(Judith Simmer-Brown, Université Naropa, U.S.A.) p. 45

    http://www.babelio.com/livres/Simmer-Brown-Le-souffle-ardent-de-la-Dakini--Le-principe-femin/360917

    ** En fait passé le temps de “l’idylle”, celle on où l’on vous “bassine” avec votre potentiel d’éveil et d’état de bouddha qui sommeille en vous, vos "liens karmiques" des vies passés avec la doctrine pour bien vous appâter, il arrive fatalement le moment où l’on vous fait bien comprendre qu’il “sommeille très très profondément” et que pour l’heure vous êtes vraiment un “gros blaireau” très lourd, ignorant total, en bref “une m...té absolue” pour reprendre une expression de Georges Ivanovitch Gurddjieff. Et que par contre si vous vous aplatissez suffisamment longtemps devant la hiérarchie du “trône” au porteur du “chapeau divin” vous allez progresser dans l’élite de ceusss... qui savent, et il faut bien sûr faire beaucoup beaucoup d’offrandes, y compris éventuellement celle de votre c..., avant de pouvoir enfin à votre tour b... les autres dans la vacuité la plus parfaite ! En sommes une histoire de Shadocks "idiotas"  par nature, la pblèbe quoi, et de Gibis aux "chapeaux savants", ceux qui pompent, et ceux qui savent, mais finalement où est Gégène ?! Et il se pourrait bien que ce soit le “Hans Trapp” qui se pointe pour de bon ! Ha! ha! ha!...

    (Jules Hoches écrit à propos de Hans Trapp : « À côté de sa blanche compagne [le Christkindel], il incarne, lui, une sorte de Lucifer, de délégué du diable, de croque-mitaine biblique, et il a pour attribut une verge à rameaux tricolores dont il menace les enfants qui ne sont pas disposés à tenir les promesses faites au Christkindel, son nom est Hans Tràpp)

    http://www.babelio.com/livres/Vincent-La-chair-et-le-diable/160971

    Palden-bouddhayana.jpg

    Palden-instructeur-1.jpg

    Palden-religiosisme.jpg

    — En fait la politique du site “Palden-Kagyu-Ling”, c’est de la “com” de vitrine, un philtre de censure semble ne laisser passer que ce qui flatte et va dans le sens du poil de la nouvelle structure d’organisation mise en place récemment. Il est bien évident que du point de vue où je me situe, cette utilisation détournées de commentaires n’est pas vraiment loyale et ne peut avoir mes faveurs, même si par ailleurs on voit bouger des choses sur les bases ce qui peut être intéressant tout de même... enfin nous verrons bien, ou verrons rien !

    Lama(s) khyen !
    Dead-Man

    Palden-indentif.jpg

    Palden-indentif 2.jpg

    Palden-indentif 3.jpg

    Ha ! les “bon dévots bien aplatis ” et autres cagots profiteurs... ! C’est plus manipulable et d’un meilleur rapport économique et autres... que le développement et l’argumentation dans un authentique travail spirituel au “corps à esprit” si l’on peut dire !

    Bene a tutti !

     

    la folie des grandeurs-1.jpg

    la folie des grandeurs.jpg

    la folie des grandeurs-2.jpg

    La folie des grandeurs auto-destructrice, et son cortèges “d’assassinats spirituels”... ou la “monstruosité” institutionnelle banalisée... Cronos (le temps) qui dévore ses enfants !

    http://www.bienpublic.com/cote-d-or/2012/09/04/un-lama-suspect-en-detention-provisoire

    http://www.lejsl.com/faits-divers/2011/05/26/sur-le-banc-des-accuses

    http://www.larbredesrefuges.com/t9356-justice-a-kagyu-ling#71009

    COMMUNIQUE_DE_LA_CONGREGATION_BUDDHISTE_DASHANG_KAGYU_LING.pdf

    https://www.facebook.com/pages/Dashang-Kagyu-Ling/220009814851700?fref=ts#

    http://www.gensdumorvan.fr/actualites/la-boulaye-himalaya-en-bourgogne-annule-son-festival-du-mois-daout-sur-fond-de-tensions-au-temple-des-mille-bouddhas.html

     

    vajrad-ling - blog.jpg


    "Nous sommes absolument désolés et nous n'avons aucune possibilité d'intervenir auprès des autorités"

    ...
    - Voilà bien ; nous semblons discerner des regrets du temps où "papa Massoubre"* fort de ses accointances, pouvait faire jouer des relations ! Hélas, hélas le temps à passé, le « fiston illustre » est passé dans un bord adverse, revers des temps, l'enseignement du lâcher prise et de l'impermanence des choses est ici d'une réelle pertinence...

    * Jean-Louis MASSOUBRE (1938 - février 2016), originaire de l'Aude, agriculteur de son état et député UDR-RPR de la Ve République Française (1968-81) de la Somme, père de Ananda MASSOUBRE alias tulkü Trinlay...

    http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/trombinoscope/VRepublique/legis04/massoubre-jean-louis-17081938.asp

    image2.jpg

    2012-12-30_16h38_17.png

    toujours pas de réponse... d'ailleurs il ne nous répond plus depuis le 23 avril 2011 où un "courriel" est déjà resté sans réponse... nous qui avons pris refuge avec lui avec mon ex-épouse sur son initiative et instance expresse... en automne 1982 chez nous, en notre demeure en Touraine où nous l'avions invité comme d'autres, près de Tours dans le cadre du centre de "Déctchen-ling" (qui n'existe plus depuis bien longtemps) de Khyabjé Kalou Rangjun Kunkhyab avec qui nos trois enfants aînés prirent refuge en février 1983. Mais pour qui vous prenez-vous donc ? pour nous "snober ainsi" ! Comme nous tous ici-bas, vous n'êtes que du vent, de l'air qui passe dans le temps dans notre insignifiance de l'espace... rien qui ne vaille vraiment la peine de s'y attarder, rien de plus, non vraiment rien...

    ref.L. Drup.jpg

    ref.enf-Kal.jpg

    image.jpg

     

    Ode à Ant. Chap., « Lama du refuge »... :

     Chaviro Rotantacha Chamipataro Rogriapatacha

    Tout le monde y pue,
    Il sent la charogne.
    Y a que le Grand Babu
    Qui sent l'eau de Cologne
    Tout le monde y pue,
    Il fait mal au cœur.
    Y a que le Grand Babu
    Qu'a la bonne odeur.
    Chaviro chami
    Rotantacha Tantacha
    Chamipataro
    Rogriapatacha.
    Chaviro chami
    Rotantacha Tantacha
    Chamipataro
    Rogriapatacha...

     

    Etc... !

    http://p2.storage.canalblog.com/24/39/127650/7533336.mp3

    7890371.jpg

    Goudgouz et "le Boudin-Sacré" !

    La flagornerie fanatique* n'est en aucun cas l'A/amour de fidélité du dévouement...

    http://www.paldenshangpa-la-boulaye.com/IMG/pdf/directives_educatives.pdf

    Circulaire « ré-éducative » interne à la Lignée Shangpa (du 11 février 2013), quelque peu condescendante, à destination de la « culture infantile » développée, exploitée et rentabilisée ces trois dernières décennies par des "indélicats" dans ses centres en France... Merci, merci beaucoup, désolé mais pour certain(e)s « anciens » c'est scellé, et terminé définitivement !

    AU BONHEUR DES PERVERTIS
    La passion qui nous emporte.
    Ceux qui désirent mourir pour faire triompher leurs idées meurent en extase. Une telle décision émotionnelle correspond à l'amour-passion où un sujet normal, emporté par ses affects, est prêt à tout sacrifier, lui et les autres, pour réaliser son désir. La tornade affective est tellement violente que le sujet embarqué ne perçoit plus d'autres mondes que le sien. Quand on est emporté par un torrent, il n'est plus temps de penser, la violence du contexte est telle qu'on ne répond qu'à l'immédiat. Notre monde intime est rempli par la perception de tourbillons, trous d'eau, chutes, troncs d'arbre et rochers contre lesquels la puissance du courant nous projette.
    La passion qui nous emporte
    On retrouve la même passion qui nous emporte et nous isole au cours de la lune de miel avec une secte quand la nouvelle recrue, inondée de bonheur, adore les théories absurdes. Toute raison ferait tomber l'extase, toute remarque priverait le novice de son objet d'amour. En semant le doute dans l'esprit du passionné, vous abîmez son bonheur, vous diminuez son courage, vous réintroduisez dans sa vie l'angoisse et l'insipide quotidien dont sa passion venait de triompher. Vous, le raisonneur, vous devenez son ennemi, au même titre qu'un ami blesse l'amoureux quand il lui fait remarquer un petit défaut de celle qui enchante son âme. Ce phénomène de passion crée une plénitude narcissique, un moment de "grandiosité" affective dépourvue d'altérité. C'est une manière d'être au monde, ce n'est pas une pathologie. Dans une telle intensité extatique, toute nuance prend un goût d'eau tiède, tout questionneur fait l'effet d'un rabat-joie. La différence n'est plus perçue ni pensée puisque le passionné est emballé par son seul monde.
    p. 102 et 103
    « Autobiographie d'un épouvantail », Boris Cyrulnik, éd. Odile Jacob © 2008

    http://www.babelio.com/livres/Cyrulnik-Autobiographie-dun-epouvantail/232488

    * Le fanatisme : Etat d'esprit d'une personne ou d'un groupe de personnes qui manifestent pour une doctrine ou pour une cause un attachement passionné et un zèle outré conduisant à l'intolérance et souvent à la violence ; comportement et état d'esprit de celui qui se croit inspiré par la "Divinité"...

  • Lerab-Ling « resort select »...

     

    ear.jpg

    "In that case, the violation of ethical norms needs to be addressed. If physical or sexual abuse has occurred, or there is financial impropriety or other breaches of ethics, it is in the best interest of the students, the community, and ultimately the teacher, to address the issues. Above all, if someone is being harmed, the safety of the victim comes first. This is not a Buddhist principle. This is a basic human value and should never be violated."

    "Many people misunderstand samaya and think it refers only to seeing the teacher as a buddha, a fully awakened being. That is part of samaya, but it misses the key point. Samaya is about seeing everyone and everything through the lens of pure perception. The sole purpose of viewing the teacher as a buddha is so we can see these same awakened qualities in ourselves, in others, and in the world around us. It is a tool that helps us to gain confidence in the purity of our true nature."

     

    100_1240.JPG

    Un jour de "porte ouverte" (gratos !), au printemps 2011...

    en 2008

    reuters137259922208120752_big.jpg

    82516849.jpg

    553635.jpg

    capture_decran_2017-07-28_a_00.16.23.png

    Inauguration avec Madame la Présidente... ;-)... !

    Carla+Bruni+Sarkozy+Bruni+Sarkozy+Carla+Dalai+SSiV4Alq_bSl.jpghttps://www.babelio.com/livres/Dapsance-Les-devots-du-bouddhisme/879929

    http://www.okcinfo.news/2016/les-d%C3%A9vots-du-bouddhisme-par-marion-dapsance-mustread-alire-bouddhisme

    https://www.youtube.com/watch?v=FdwbAoC-sGs&t=4120s

    ou "l'histoire" d'une réelle mystification d'envergure ... ! "pour le bien des êtres probablement" ! ;-) *

    http://www.midilibre.fr/2016/10/08/temple-bouddhiste-de-lodeve-confidences-de-l-ancien-bras-droit,1406184.php

    https://www.facebook.com/hridayartha/posts/795771337249474

    http://www.okcinfo.news/2016/soumission-d%C3%A9votion-et-abus-sexuels-jai-enqu%C3%AAt%C3%A9-sur-le-bouddhisme#comments

     

     

    20292748_291489147983516_7175389593446489828_n - Copie.jpg

    20294527_291489311316833_7708505656857878548_n - Copie.jpg

    553642.jpg

    17629862_10156042758043345_4023893584987962788_n - Copie.jpg

    Gesar Mukpo : https://www.facebook.com/chewyguru/posts/10156932569968868?pnref=story

    https://buddhism-controversy-blog.com/2017/08/18/on-dzongsar-khyentse-rinpoches-statement-from-a-reader-of-the-new-york-times/

    les-derives-de-la-communaute-bouddhiste-sont-pointes-du_2515624_667x333.jpg

    http://www.midilibre.fr/2017/08/11/bouddhisme-a-lodeve-le-dalai-lama-denonce-a-son-tour-les-derives,1546841.php

    Dorje de Kunga Legpei.jpg

    http://www.babelio.com/livres/Chaphu-Le-Fou-divin-Drukpa-Kunley--Yogi-tantrique-tibeta/699641

    Ex-voto à Kunga Legpeï Pelzang-po... "priant" chaque jour pour qu'il nous envoie une de ses "émanations"... !

    lett- Lerab L.jpg

    n° let-sui-Lerab-Ling-21-04-11-.jpg

    courrier L-Ling-22-04-11.jpg

    Aub. benedic. K.D.K.jpg

    Sadhana du Yoga-Racine de 1992

    Klacakra- - Copie.jpg

    http://www.phayul.com/news/article.aspx?id=38514&article=Dalai+Lama+addresses+Indian+students+at+Kalachakra+ground

     

    Aub. benedic. K.D.K-Yang.jpg

    Sadhana du Yoga-Racine, version 2010 ...

    K.Dilgo Kh.-ens.Sonnerie-1990.jpg

    http://www.babelio.com/livres/Onfray-Le-reel-na-pas-eu-lieu/594238

    ens K-7.Sonnerie-1990-Zig-Sog..jpg

    K7 audio des enseignements de 1990, parmis d'autres nombreuses.

     

     

    Pour toute réponse à notre demande, nous avons eu un appel téléphonique laconique du secrétariat de monsieur D. H., nous proposant une inscription sur le site de Lérab-Ling : http://www.lerabling.org/ (soit 28 euros la journée par personne), "pratiquant(e)s" ou pas, rattaché à la Lignée de Khyabjé Dilgo Khyentsé depuis des décennies à Chanteloube (Dordogne), ou pas... en bref, c'est “une fin de non-recevoir”... nous en prenons donc bonne note pour la suite, car il y aura “des suites” bien évidemment...

    http://www.bouddhisme-france.org/espace-presse/article/communique-suite-au-scandale-lie-a-sogyal-rinpoche.html

    mais dans la dissidence cette fois !

    https://www.facebook.com/hridayartha/posts/832773630215911?pnref=story

    D’ailleurs le discours alambiqué et sécuritaire du fonctionnement de l’institutionnel à ce sujet laisse “rêveur”, si l’on peut dire, car « Bollywood-dharma » à un coût qui pèse très lourd sur le citoyen lambda qui se targue d’être un “pratiquant du vajrayana”, de cette “plus belle eau”, que dis-je, de cette “élite” ! Cet élitisme, dont le dysfonctionnement, la déconnexion, le narcissisme souvent atteint de perversions sévères et dénié (mais les faits sont têtus !) qui prédominent dans la culture du dit clergé, où les “dérapages” ont été dissimulés, minimisés dans leurs importances et gravités ou gérés afin de préserver la primauté de l'institution, son pouvoir, son rang et sa réputation. Cette hiérarchie d’ailleurs estime qu'elle n'a de comptes à rendre à personne... si ce n’est sans doute aux “jimpa” de “poids” économiquement parlant, ou de rang social flatteur !

    ( voir : http://www.lerabling.org/index.php/lang-fr/programme-et-retraites-/571 )
    Si l’on peut comprendre jusqu’à un certain point les nécessités de l’entretien du quotidien d’un centre spirituel et sa pérennité, l’on peut toutefois se demander en le cas d’espèce sa réelle légitimité au regard d’un détenteur aussi pur d’intentions et de souhaits concernant la propagation du Vajra-Dharma en France (et sans doute pas que...) que l’était Tashi Peldjör, plus connu sous le nom de Khyabjé Dilgo Khyentsé (et non pas une effigie de cire, genre “Musée Grévin” !) qui lui de son vivant n’imposait aucunes tarifications précises (à la Sonnerie en Dordogne du moins), laissant à l’appréciation et l’intégrité des personnes intéressées, le soin d’être responsables quand à leurs attitudes de soutiens financiers ou autres, ce faisant il était confiant en son action spirituelle désintéressée.
    Hors ce que l’on peut finalement déduire d’un tel discours c’est au bout du compte, “l’indigent” (pour quelques raisons que cela soit d’ailleurs) est une espèce de “terroriste économique” au “karma-de-vilain” (mais pas de "serf" donc libre !), qui est susceptible “d’attentat” à la bonne marche des ambitions des dites institutions. Dés lors cela justifie toutes attitudes des plus sévères à son encontre, et sans appel !
    Ainsi nous arrivons là, à l’orée de l’art de la rhétorique la plus spécieuse qui soit à ce sujet précis et très répandu, d’une attitude aux tendances paranoïaques très malsaines où l’on à du mal à discerner une quelconque inspiration de Siddhàrtha-Gautama.

    https://www.facebook.com/hridayartha/posts/832825083544099
    Conscient de ma propre profonde indigence spirituelle totale et globale, de mon esprit très railleur patent qui fait du tord au “beau-dharma”, disparaître pour le moment, au-delà des discours fumeux “compassionnés”, empreints d’une commisération des plus pédante pleine de componction, est la seule chose qui me semble devoir avoir encore un sens ; je ne vis pas dans la peur, et je reste très vigilant !

    N’est pas “Bodhisattva” qui veut ! (“bouddhiste” [dans son sens étriqué et crispé], ou pas d’ailleurs, n’en déplaise aux esprits chagrins et étriqués, exclusifs et sectaires, voir à ce sujet le “Do-Dé-Gyen” et les commentaires lumineux du Khempo Tsultrim Gyamtso à Plaige en Bourgogne, juillet 1982), et dans un cas comme dans l’autre, qui prétend l’être ne l’est pas forcément, quand bien même “estampillé” du label officiel institutionnel ! Seul la réalité de ce qui se dégage autour de notre propre vie dans l’humilité du quotidien peut nous renseigner à ce sujet, “bodhisattva” peut être celui ou celle qui s’ignore l’être formellement !

    L’endurance à “A/aimer” coûte que coûte (devant la haine et ses ravages, le mépris, la bêtise, la lâcheté des "dévots" idolâtres aux tendances fanatiques marquées d'esprits aveugles mais rentabilisés en retour sur investissements, les parjures, trahisons et reniements jusqu'aux forfaitures les plus infâmes corruptrices et destructives) est le seul critère de référence sérieux, le reste n’est que du théâtre de la “Grande Comédie humaine” tragi-comique !

     

    --------------

    *

    La Croix, le 07/02/2017


    L’auteur des « Dévots du bouddhisme » répond à ses détracteurs

    À la suite de l’article « Polémique autour d’un livre hostile au bouddhisme tibétain », publié le 30 janvier sur le site la-croix.com, nous avons reçu les précisions suivantes de Marion Dapsance, auteur des Dévots du bouddhisme et qui est actuellement en contrat postdoctoral à l’université Columbia.

    À lire : Polémique autour d’un livre hostile au bouddhisme tibétain

    Contrairement à ce que le communiqué du réseau Rigpa, publié au lendemain de la sortie de cet ouvrage affirme, à savoir que « Marion Dapsance a vu ses études financées par des bienfaiteurs chinois » – communiqué partiellement repris par La Croix –, l’auteur indique : « Je n’ai reçu aucune subvention pour réaliser cette thèse, si ce n’est l’aide de ma famille, qui n’est pas chinoise. La confusion sur le financement dit "chinois" tient sans doute au fait que ma recherche actuelle, qui porte sur Alexandra David-Néel, est financée par la Fondation Robert Ho, fondation pro-bouddhiste située à Hong Kong. Il suffit d’aller voir le site de cette fondation pour constater qu’elle n’a rien d’anti-bouddhiste, bien au contraire : http://www.rhfamilyfoundation.org »
    « La liberté de pensée et d’expression s'impose »

    Marion Dapsance considère également que « le propos de son livre n’est pas d’attaquer le « bouddhisme en tant que tel, ni le bouddhisme tibétain, ni même d’ailleurs Sogyal Rinpoché. Il n’a rien d’hostile. Il montre simplement une facette mal connue du bouddhisme réel et non imaginé, que certains manifestement cherchent absolument à occulter ».

    « Il est fort regrettable, poursuit Marion Dapsance, que tout propos divergent sur le bouddhisme, c’est-à-dire tout point de vue qui ne serait pas a priori et définitivement admiratif, soit d’emblée taxé d’être "bouddhophobe" ou "pro Chinois" – termes que La Croix n’a pas utilisés. L’accusation de "-phobe" est une réduction ad-Hitlerum destinée à clore le débat en diabolisant son interlocuteur au lieu de discuter avec lui en apportant des arguments. Idem pour l’accusation de manipulations chinoises. »

    Selon Marion Dapsance, « les Tibétains et les tibétologues savent très bien que ce "bouddhisme" mi-occidental mi-tibétain proposé par des "maîtres" comme Sogyal Rinpoché n'a pas grand-chose à voir avec les traditions culturelles himalayennes. S'il y a quelque chose que ce livre "dénonce", c'est cette curieuse création hybride que ni les Tibétains ni les tibétologues ne reconnaissent. »

    « J'ajoute par ailleurs que si tel avait été le cas (si j'avais publié une réfutation du bouddhisme en général), personne n'aurait le droit de me le reprocher. M'opposer des arguments et discuter poliment, oui, me diaboliser en me traitant d'agent de la Chine, non. La liberté de pensée et d'expression s'impose et je suis peinée de voir qu'un journal de qualité comme La Croix se fasse le porte-parole de l'intolérance la plus agressive. »
    Enfin, Marion Dapsance propose aux lecteurs de La Croix de « lire son enquête, préfacée par l’un des tibétologues contemporains les plus réputés, Charles Ramble (Oxford, EPHE), et de se faire une opinion par eux-mêmes, plutôt que de tomber dans la diabolisation facile de toute parole divergente – surtout lorsqu'elle se fonde sur des faits et sur un savoir universitaire reconnu. »

    http://www.la-croix.com/Lauteur-Devots-bouddhisme-repond-detracteurs-2017-02-07-1200823136

     

     

    Iktomi Rinpoché-.jpg